PARTAGER
© Image libre de droit- Tourisme durable

Une question de point de vue

Le directeur gérant de ID-Tourism, Guillaume Cromer, ne vous laissera pas insensible. Spécialisé dans les questions du développement durable et de l’innovation dans le secteur touristique, il nous fait découvrir son univers singulier et fascinant. Plongez dans son monde où le tourisme est bienveillant, durable et positif !

Guillaume Cromer nous fait découvrir son monde fascinant et singulier. Créatif
Guillaume Cromer, Président chez ATD et Directeur-gérant chez ID-TOURISM

Quel est-ton rôle dans l’Association ATD ?

Cela fait maintenant 6 ans que je suis président de l’Association du Tourisme Durable, qui est une association d’une centaine de personnes. Mon rôle est de faire bouger les choses dans le secteur du Logo de l'Association ATD tourisme et faire ressortir les enjeux du tourisme durable. Je suis aussi président du syndicat CINOV TOURISME et je suis blogueur de ces nouveaux enjeux touristiques et marketing.Si toutes les entreprises du secteur privé comme public intégraient cela, toujours dans une vision d’innovation, de
qualité et d’expérience : ce serait parfait !


Tu es également directeur gérant du cabinet ID-TOURISM à Grenoble. Peux-tu présenter cette entreprise ? 

Nous sommes globalement un cabinet de conseil et guidons majoritairement des collectivités territoriales ; c’est-à-dire des Offices de tourisme et des associations pour les sensibiliser sur des démarches éco-responsables, sur la réduction des déchets, sur la réduction de la consommation deLogo de ID Tourism l’eau. Ça permet d’anticiper les révolutions actuelles du tourisme. Notre objectif c’est donc de conseiller toujours plus d’entreprises locales et cela afin de respecter cette notion de proximité.

Quelles sont tes missions en tant que consultant, toi qui es principalement basé sur des notions de développement durable et d’innovation ?

Mes missions vont consister surtout à accompagner les acteurs privés comme les Tours Opérateurs, les agences de Voyages, les hébergeurs et les prestataires de loisirs. Mais aussi des acteurs du secteur public comme j’ai dit précédemment : Offices de tourisme, Comités Régionaux du tourisme ou bien encore les parcs Nationaux régionaux.

Quelle différence finalement y a t-il entre ATD et ID-TOURISM ? 

L’idée c’est toujours d’apporter des idées pour sensibiliser sur des démarches éco-responsables pour tous types d’entreprises. La seule différence, c’est que je suis bénévole chez Acteurs du tourisme durable.

En matière de solutions, que proposez-vous aux entreprises pour améliorer leur vision ?

Alors, il n’y a pas de solutions miracles, sinon ce serait trop facile de créer une entreprise de conseils. Mais en créant la boîte, on a réfléchi à des solutions pertinentes selon l’entité que l’on guide et selon aussi son secteur d’activité précis ; donc c’est plutôt vaste comme question ! On ne peut pas dire qu’il y a toujours les mêmes réponses ou les mêmes solutions. Je pense que chaque entreprise a ses attentes et ses besoins. Les demandes sont toujours spécifiques et nos réponses sont donc personnalisées. 

Zut, mais s’il n’y a pas de solution miracle, as-tu des expériences clientes à partager et ainsi nous dire quelles innovations ont été mises en place ?

Alors tout récemment, on a eu l’opportunité d’accompagner KAPPA CLUBS dans la mise en place d’une nouvelle stratégie de développement durable tout en co-créant une politique RSE avec les équipes et en déployant les changements en interne. On a ensuite accompagné la Région bourgogne Franche Compté pour la réalisation de leur stratégie régionale et d’un développement. Et ça grâce à un audit, à un état des lieux ou encore via l’organisation de rencontres thématiques et géographiques pour co-construire sur certains enjeux. Nous avons par la suite rédigé une stratégie de développement de trois ans avec des fiches d’actions opérationnelles. 

Le tourisme est donc une nouvelle tendance aujourd’hui. D’après toi, y en a-t-il d’autres qui émergent ?

Oui. Il y en a pleins comme le tourisme de proximité qui été renforcée pendant cette période actuelle du covid-19 ; les gens qui ont été confinés recherchent avant tout un lieu calme en pleine nature ou cherchent tout simplement à retrouver leurs amis et leurs familles. Avec ces incertitudes, il ya aussi une tendance qui évolue chaque jour, c’est celle de réserver son séjour à la dernière minute. 

La technologie et le digital sont inévitables de nos jours, on ne peut pas faire sans c’est certain ! Donc c’est sûr que ça fait aussi partie des nouvelles tendances. Et qu’il faut utiliser bien sûr, comme moyen de communication pour transmettre des messages. Les réseaux sociaux, les sites web, les conférences : tout est utile !

D’ailleurs, avec cette situation de crise sanitaire, Id-Tourism a t-elle tenu le choc ?

Avec le coronavirus, nous n’avons pas eu trop de soucis ! Tout roule encore très bien. Nous avons encore et toujours des demandes de la part des entreprises donc je pense que nous n’avons pas réellement été trop impacts. Et tant mieux. 

Comment fait ID-TOURISM aujourd’hui pour marqueter le tourisme durable via le numérique et le marketing touristique ?

Le storytelling est super efficace car ça engage les clients et même les prospects. Il faut donner envie aux gens de voyager tout en donnant du sens à leurs actes d’achat. Et donc forcément par le digital et le social media car on parle de lien direct avec les personnes. 

Quelle est donc ta vision plus personnelle aujourd’hui suite à ton parcours professionnel et tes expériences ?

Alors je ne dirais pas que ma vision a évolué selon mes expériences mais surtout grâce à tout ce que j’ai appris. Tu sais, je suis autodidacte : j’ai appris tout seul en me rendant sur Internet, en lisant des bouquins et tout ça pour me renseigner sur les différentes conséquences de notre monde et de ce qu’on en fait. Donc ma vision aujourd’hui, c’est justement de sensibiliser cet aspect écologique au travers des différentes opportunités que j’ai eues !

Si des étudiants voudraient suivre cette voie de sensibiliser les entreprises sur des enjeux majeurs, que leur conseillerais-tu ?

Être curieux avant tout, je pense que c’est le plus important ! Il faut lire, regarder des films car c’est comme ça qu’on apprend plein de choses. Et surtout, je dirais qu’il ne faut pas avoir peur de mettre en avant ses pensées et toujours avoir un peu de jugeote pour débattre avec quelqu’un. Oser défendre ses idées et transmettre.

Quel est ton mot de fin pour clôturer cette belle interview ? 

Toujours être curieux, lire, sortir : s’informer autrement même avec des documentaires Netflix ou des conférences sur Youtube. Épanouissez-vous dans votre vie et votre métier ! Et faîtes un job qui vous passionne car c’est ce qui compte le plus ! N’ayez pas peur de partager votre ressenti sur ce que vous aimez ou ce que vous aimez le moins. Soyez vous-même !

 

Suivre sur LinkedIn               Suivre sur Twitter