Diana Sarkisyan, qui est de nationalité russe et qui vit à Moscou, a accepté mon invitation à une interview pour nous parler de son métier de rêve plein de voyages et de rencontres avec des gens intéressants du monde entier.

Peux-tu te présenter et présenter ton parcours ?

Je m’appelle Diana Sarkisyan, j’ai 27 ans et j’habite à Moscou. Alors j’ai fait mes études à l’Université russe d’État des sciences humaines de Moscou. J’ai obtenu ma licence en Management international, ensuite je me suis dirigée vers le master en Marketing Analysis and Consulting. Juste après l’obtention de mon diplôme, j’ai vu l’offre de l’agence de marketing ACCESSRussia. Je me suis dit « pourquoi pas le tourisme », et j’ai tout de suite envoyé mon CV, j’ai passé l’entretien et j’étais prise en tant que PR & Marketing manager. Certes, je n’ai pas fait mes études dans le secteur du tourisme, mais mon diplôme de marketing m’a beaucoup aidé. Cela fait maintenant trois ans que je travaille chez ACCESSRussia.

Peux-tu présenter brièvement l’agence ACCESSRussia et ce qu’elle propose ? 

Notre entreprise a 12 ans. Nous avons commencé comme une agence de PR (relations publiques) représentant une petite chaîne hôtelière. Ensuite, nous nous sommes progressivement développés et, au fil du temps, nous avons commencé à fournir une gamme complète de services pour promouvoir les marques d’hôtels et de voyages sur le marché russe et dans les pays de la CEI (Communauté des États indépendants). Autrement dit, nous sommes une agence de marketing qui travaille avec les destinations de voyage et les hôtels.

Nous travaillons donc avec le ministère du Tourisme des Seychelles, des îles Philippines, la JDA (Jerusalem Development Authority) et la chaîne hôtelière Constance Hotels & Resorts en faisant du marketing et des relations publiques pour eux. ACCESSRussia est principalement orienté vers le tourisme mais en plus de cela, nous avons également des Fashion clients et des Beauty clients.

Quel poste occupes-tu à l’agence et quelles sont tes missions ?

Comme j’ai déjà dit je suis PR & Marketing manager. Je construis une stratégie de relations publiques pour nos clients : je travaille avec des journalistes, des influenceurs, je fais des collaborations avec des marques, je propose un thème sur lequel nous pouvons représenter notre client. Ma tâche principale est le PR et l’image du client.

Je négocie avec les compagnies aériennes qui nous proposent leurs billets, je négocie également avec les hôtels, et je cherche des tours guidés en trouvant une société tierce. Tout cela se fait sur la base du troc, c’est-à-dire que les journalistes écrivent dans leurs articles, décrivant l’ensemble du programme de leur voyage : les compagnies aériennes, les hôtels, les tours guidés etc. Nous ne payons rien, tout se fait sur la base du troc. Et puis moi-même, je vais partout avec des journalistes. J’ai déjà visité les Seychelles, Jérusalem, les Philippines, les Maldives, Madagascar, Maurice, Zanzibar.

Dans quels autres pays votre entreprise a-t-elle une filiale ? Y en a-t-il en France ?

A Londres, Prague, Istanbul et Moscou. Pas encore en France, mais nous avons depuis longtemps prévu de conquérir également le marché français. D’ailleurs, nous avons travaillé avec l’hôtel Warwick Reine Astrid à Lyon.

Comment votre entreprise a-t-elle résisté à la crise sanitaire du Covid-19 au tout début du confinement? Avez-vous subi de grosses pertes ?

Certains clients ont évidemment commencé à geler des contrats, mais ils sont toujours restés avec nous. Puisque nous travaillons avec les ministères, c’est en tout cas un travail de long terme. Notre avantage est que nous ne sommes pas une agence de voyages, c’est-à-dire que nous ne vendons pas, nous développons. Et le développement prend beaucoup de temps, nous élaborons donc des plans à long terme et commençons à les mettre en œuvre.

De plus, pendant la pandémie, nous ne sommes pas restés les bras croisés et avons créé notre propre marque de café. Nous sommes une équipe tellement créative que nous avons tout fait nous-mêmes, en utilisant toutes nos ressources, de la conception de l’emballage à la production. Pourquoi donc du café? Parce que pour nous, le café est associé au voyage. Nous avons sélectionné du café du Pérou et du Brésil et nous les avons lancés avec des slogans comme par exemple « essayez le café péruvien et retrouvez-vous au Pérou ».

Voici le site du notre projet du café : https://zerno.moscow/#coffee

 

 

 

 

 

Certes, nous avons subi une perte importante comme toutes entreprises touristiques, en particulier avec les événements offline. Mais nous avions quand même pas mal d’activités historiques online, ce qui nous a sauvé en quelque sorte.

Depuis combien de temps avez-vous commencé à pratiquer le digital dans votre agence et comment cela vous a-t-il aidé à évoluer ? 

Le digital était toujours présent dans notre agence, en particulier pour les relations publiques, comme des articles en ligne par exemple. Si nous voulions un public plus large ou aborder un sujet informatique important, nous le faisions en ligne.

Par contre, nous n’avons jamais organisé d’événements en ligne, ce qui était le cas pour nous pendant la pandémie. Nous avons organisé un événement en ligne avec l’Office du tourisme des Seychelles par Zoom, où nous avons invité des influenceurs, des journalistes et des représentants des hôtels Anantara Maia Luxury Resort.

Une plateforme spéciale a également été créée lors du confinement par la JDA (Jerusalem Development Authority). Comme c’était en mars, ils faisaient une émission en ligne de Pâques. De plus, il était possible de visiter en virtuel certains monuments importants. Notre rôle dans cette plateforme : nous diffusions des publicités dans les médias, des agences de voyages qui attiraient les gens. Autrement dit, notre tâche était informative, nous avons informé de l’existence de cette plateforme.

Peux-tu dire qu’ACCESSRussia a gagné en popularité avec l’avènement du digital (plateformes en ligne)? Et êtes-vous actifs sur les réseaux sociaux ?

Nous avons notre site Web et notre page Instagram. Nous développons bien entendu notre propre entreprise, mais nous faisons plus d’efforts pour développer nos clients. Notre entreprise est reconnue à travers nos clients. L’agence ACCESSRussia a gagné sa notoriété non seulement grâce au digital, mais aussi grâce aux divers projets que nous réalisons, comme par exemple avec le café.

Par quel moyen faites-vous la promotion des hôtels ou des destinations ? (vous faites des publications sur les réseaux sociaux ou vous écrivez des articles dans des magazines, par exemple?)

Nous organisons souvent des tournées de presse, nous envoyons des influenceurs, qui prennent des photos des hôtels et des destinations, puis ils publient tout sur leurs réseaux sociaux. De plus, comme je l’ai déjà dit, nous envoyons également des journalistes en tournée de presse qui écrivent des articles dans des publications imprimées et en ligne.

Je sais que tu voyages beaucoup avec ton métier, mais avec la pandémie, tu as dû un peu « rester à la maison ». N’est-ce pas difficile pour toi d’y faire face ?

Personnellement, c’est très difficile pour moi car j’ai l’habitude de voyager souvent, c’est mon mode de vie. Avec Jérusalem, nous avons une entreprise internationale très prospère et ils ont également de nombreux bureaux dans différents pays. Et nous nous sommes réunis deux fois par an, avons organisé des team buildings, raconté nos plans. Et pour le moment, tout a été annulé, mais nous espérons beaucoup que tout rouvrira bientôt. Nous avons aussi des hôtels que nous promouvons aux Maldives, dont les frontières sont ouvertes avec la Russie, il y a donc beaucoup de russes qui y vont en ce moment. Et nous attendons aussi l’ouverture des Seychelles et d’Israël, mais jusqu’à présent, nous n’avons aucune information sur les dates.

Si tout va bien et en l’absence en 2021 de nouveaux confinements, notre prochaine destination sera les Maldives, en février.

 

Pour plus d’information sur l’agence ACCESSRussia :

Le site web: https://access-destination.com

Instagram : https://instagram.com/accessrussia?igshid=l9wjm0tag25t

 

Traduction du russe est faite par l’étudiante : Mariam Markossian