Escalade PETZL interview

Logo PETZL

Présentez-vous, votre parcours et le poste que vous occupez aujourd’hui

Anaïs Jacob 25 ans, chargée de projet digital orienté e-trade et e-tailing chez PETZL.

Au niveau de mon parcours, j’ai effectué un BTS Négociation Relation Client, également un BTSA Techinico commercial Vins et Spiritueux en alternance, puis une licence professionnelle Management des Activités Commerciales à l’IUT Valence u j’ai faite en alternance également. Enfin, je termine mes études par un Master Marketing à l’IAE Grenoble que j’effectue en Alternance dans l’entreprise PETZL.

Quels sont vos missions principales ?

Ma principale mission est la conduite du déploiement d’un nouveau projet : le projet Amazon

En quoi consiste ce projet précisément ?

Il se découpe en plusieurs grands axes et plusieurs missions qui sont les suivantes :

  • Poser la roadmap de la stratégie à suivre pour le projet Amazon sur 2022/2023
  • Présenter en interne de la roadmap aux services
  • Gérer le catalogue de produits sur la market place Amazon : contenu texte, photo, optimisation du SEO
  • Gérer le déploiement du catalogue sur les marchés européens
  • Conduire le lancement du SEA sur Amazon (publicité payante), réflexion des campagnes marketing digitales, création des visuels
  • Créer du contenu A + (de marque) sur Amazon
  • Créer et déployer de la brand page PETZL sur Amazon

Comment fonctionne l’entreprise Petzl, quels sont les différents services ?

PETZL est une entreprise familiale. Avec plusieurs services. Il y a le service IT (Information Technology), le service RH bien entendu, ensuite nous avons un service que nous appelons « MARCOM » qui représente les achats, le marketing, et la communication à l’international, puis il y a le service SALES, le service CONCEPTION, celui de la PRODUCTION, et pour finir celui de la FONDATION, Direction France.

Avec la venue du digital, avez-vous remarqué une évolution dans votre façon de communiquer ?

Oui bien sûr, nous avons pu observer cette évolution à travers la création d’un contenu digital plus élaboré sur la branche BToC et notamment sur l’utilisation des produits avec illustrations sur le site ou contenu spécifique pour Amazon

Également sur le développement des canaux digitaux, nous boostons les réseaux sociaux pour acquérir une communauté très grande et spécifique.

Nous mettons également en place des news letter pro et sport. Et nous faisons en sorte que le développement du site internet de la marque soit constant.

Selon vous, les réseaux sociaux sont indispensables pour promouvoir votre entreprise ?

Bien sûr, ils sont complètement indispensables pour nous, nous sommes suivis par une importante communauté « escalade ».

Utilisez-vous des outils digitaux tels que Google Analytics ou autre ?

Dans mon cas spécifique pour ma mission (Amazon Ads) non, mais l’entreprise utilise GA (Google Analytics) pour mesurer ses canaux digitaux « classiques » site, newsletter par exemple, c’est un outil important.

Pensez-vous utiliser tous les leviers du digital pour votre entreprise ?

Oui, nous sommes très au fait du digital et évoluons dans ce sens.

Selon vous, quels sont les limites du digital ?

La pollution que cela engage et le manque d’information à ce sujet. De plus, je pense qu’il est important de garder quelques contenus print et notamment en BToB où il y a beaucoup d’informations à transmettre car nos produits très techniques. Dans cette situation les catalogues et brochures restent utiles et importants. Je pense que tout numériser serait une erreur.

Vos clients achètent plus souvent en boutique ou sur internet ?

Les clients PETZL achètent beaucoup chez les distributeurs en boutique. Il n’existe pas de site e-commerce PETZL. L’offre digitale en B to C est en train de se développer avec le projet Amazon.

Comment voyez-vous l’avenir dans votre secteur ?

Je le vois avec la mutation du support pub, je pense que celui-ci passera en total digital avec de plus en plus de bannières et panneaux digitaux dans les rues.

J’observe au quotidien un grand besoin d’information de la part des consommateurs et l’envie d’acquérir leurs produits toujours plus vite et avec un large accès centré sur le service client.

Il y a aussi un besoin de voir le produit malgré le digital, ici la solution est le contenu vidéo ou 3D qui va se développer un maximum.